logo

26/03/2019

} « Espionnage économique : Une séance pour sensibiliser les entreprises »

logo
« Quelle que soit leur taille ou leur localisation, toutes les entreprises sont concernées. Celles qui sont innovantes, ou qui ont des concurrents, notamment aux US ou en Chine, le sont encore plus ».

D’entrée de jeu, Florence SCHLEGEL donnait le ton de la Matinale organisée le 21 mars 2019 par le MEDEF Lyon-Rhône en partenariat avec le Cabinet SIMON ASSOCIES et les services du Ministère de l’Intérieur. A travers cette Matinale, il s’agissait de sensibiliser les entreprises à la situation de guerre économique dans laquelle elles évoluent. Une réalité prise en compte par les services spécialisés de l’Etat (DGSE, DRM, DRSD, DNRED, TRACFIN, DGSI) désormais dotés d’une doctrine en matière de renseignement économique, mais dont les entreprises ont hélas, insuffisamment conscience. Dès lors, le conférencier du Ministère de l’Intérieur s’est livré, avec de nombreux exemples tirés de faits réels, à une brillante présentation des méthodes utilisées et moyens mis en œuvre par les hackeurs pour collecter du renseignement. Ici, l’imagination ne connait pas de limites : La technique du spotting sur les réseaux sociaux est aujourd’hui très en vogue, et permet d’entrer en relation avec des cibles pré-identifiées. Par ailleurs, que dire de l’utilisation de l’outil juridique (lois extraterritoriales US, et demain chinoises) pour asseoir une suprématie économique, ou encore de l’émergence de la datacratie (pouvoir des données) qui conforte le règne des GAFA. Face à cela, « il faut réaffirmer notre souveraineté économique », comme l’indiquait dernièrement Laurent GIOVACHINI, nouveau président du comité « souveraineté et sécurité des entreprises françaises » du MEDEF, ajoutant que « libéralisme ne veut pas dire naïveté, et qu’il est temps de concevoir l’union européenne comme une puissance économique, et non plus comme un espace de libre-échange ouvert à tous les vents ». Ne pouvant nous en remettre aux seuls instruments du multilatéralisme, il nous faut tourner le dos à des visions de court terme et prendre conscience du risque réel de pillage de nos données stratégiques, alors que dans le même temps, les principaux challengers de la France et de l’Europe sont en train de renforcer leur souveraineté économique. Partant du triangle de la menace et du passage à l’acte, il est grand temps de prendre conscience de cette menace (attention à l’utilisation des clés USB dans l’entreprise et au stockage des données sur AMAZON), et de diffuser les bonnes pratiques : cloisonnement de l’information, protection des données sensibles (brevets notamment), secret des affaires, chartes informatiques, contrôle des accès et des flux…On trouvera à cet égard des informations utiles dans le guide mis en ligne sur le site de l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) : https://www.ssi.gouv.fr/

 

Pour aller plus loin :

Posté le

  • Nb visites : 837
Retour en haut de page

Commentaire(s)