logo

29/10/2014

} Classe Export Rhône-Alpes : les rencontres du commerce international

logo
Deux jours pour faire votre tour du monde et pour s’informer sur toutes les nouveautés du commerce international, c’est ce que propose le salon Classe Export qui se déroule les 18 et 19 novembre à Eurexpo.

 

Les opportunités de développement à l’international viennent à vous avec de nombreux conseillers commerciaux sur plus de 30 pays, des clubs de partage d’expériences, des spécialistes techniques… qui font de Classe Export 2014 la rencontre majeure du commerce international en Rhône-Alpes.



 
Parmi les spécialistes présents : les antennes de Erai à l’étranger (USA, Allemagne, Chine, Italie…), les Missions économiques (EAU, Brésil, Algérie…), des CCI françaises à l’étranger (Tunisie, Vietnam, Côte d’Ivoire, Suisse…) et de très nombreux développeurs privés qui couvrent plus de 60 pays (Japon, Brésil, USA, Canada, Allemagne, Pologne, Chine…).
 
Cette année, le Maroc est à l’honneur. Un programme spécifique sur la journée du 19 novembre est mis en place avec une conférence plénière : « Maroc : entre opportunités et croissance » suivie d’ateliers sectoriels

- Comment monter une société au Maroc et optimiser sa fiscalité ?
- Le marché du bâtiment et de l’environnement au Maroc
- Les TIC au Maroc : quelles collaborations attendre ?
- La logistique et la douane au Maroc : comment optimiser ses flux ?
 
Autres temps forts cette année : le grand colloque Influence & Stratégie sur les normes et la diplomatie économique, le colloque Douane : de l’OEA au contrôle douanier, le concours Exportez-Vous, appel à projets destiné aux entreprises exportatrices qui met en jeu 40 000 euros de prestations stratégiques et opérationnelles…. Et bien sûr plus de 40 conférences programmées.
 

Classe Export, une opportunité pour les entreprises de s’informer, se rencontrer et de trouver de nouvelles solutions pour exporter.

 

Toutes les informations sur www.lyon2014.classe-export.com

 

Posté le

  • Nb visites : 2665
Retour en haut de page

Commentaire(s)