logo

07/11/2011

} Le MEDEF Lyon-Rhône à l’heure du modèle économique Africain : Le GHANA !

logo

Alors qu’en 2010, l’augmentation du PIB ghanéen a atteint 7.7% contre 4.7% en 2009, les estimations de la Banque Mondiale pour 2011 la situent entre 12 et 13% dont la moitié provenant du secteur pétrolier.

Ce taux place le Ghana en tête des croissances les plus rapides de l’Afrique Subsaharienne !

C’est pourquoi, le 28 octobre dernier, la Ministre du Commerce et de l’Industrie au Ghana, Madame Hanna TETTEH, a été reçue au MEDEF Lyon–Rhône par Michel FARKOUH, Président de la Commission Internationale du MEDEF Lyon-Rhône (PDG Or Brun/jardin biologique) et Paul ROLLAND, Vice-Président de la Métallurgie Rhodanienne (PDG de STEEC Industrie/mécanique de précision) avec sa délégation de chefs d’entreprise.

Une rencontre qui a permis à la Ministre de présenter aux entreprises Rhônalpines présentes  les opportunités et projets qui se déploient actuellement au Ghana. Les entreprises locales et le gouvernement ghanéen ont de nombreux besoins dans tous les secteurs d’activités.

Madame Hanna TETTEH a rappelé qu’au-delà de l’aspect économique, le Ghana dispose d’un régime politique stable et c’est pourquoi « il faut que les entreprises gardent un esprit ouvert sur ce marché à fort potentiel ».

Les échanges commerciaux entre la France et le Ghana ne cessent d’augmenter et le Ghana est devenu le 4ème partenaire commercial au sein de l’espace CEDEAO (Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest) et la France son 5ème fournisseur et 3ème client comme nous l’a rappelé Monsieur Richard KWIATEK, chef du service économique d’Accra.

De nombreuses entreprises françaises sont présentes localement comme Air France KLM, Accor, Technip ou encore Total… attirées par un accès au marché simplissime et favorable, une stabilité institutionnelle et un pays qui est appelé à devenir le 7ème producteur de pétrole d’Afrique Sub-saharienne.

Florent BELLETESTE, Directeur International de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Rhône–Alpes, a quant à lui démontré à la délégation ghanéenne que la région rhônalpine bénéficie d’atouts majeurs pour les entreprises étrangères : « une position stratégique sur la plate-forme européenne, une population jeune, active et qui bénéficie d’écoles de haut niveau et réputées, un fort potentiel dans la recherche et le développement, une industrie forte et diversifiée ; tout cela vient constituer le dynamisme économique de notre région ». Des termes qui n’ont pas laissé insensible Madame la Ministre…

La visite des locaux de l’AFPI (Centre de Formation, Institut des ressources industrielles) a permis aux entreprises ghanéennes d’apprécier notre savoir-faire en matière de formation professionnelle et l’importance des échanges entre Rhône–Alpes et le Ghana notamment dans le secteur de la Métallurgie et de la formation professionnelle.

La table-ronde a laissé place à un moment d’échange convivial et informel/B2B autour d’un cocktail déjeunatoire entre la délégation ghanéenne et les entreprises lyonnaises. Ces dernières ont pu exprimer leurs besoins, leurs attentes et, pourquoi pas, l’envie de concrétiser une affaire ou  une implantation. La Ministre ghanéenne s’est montrée vivement intéressée par les entreprises françaises et honorée de leur présence.

L’après–midi s’est clôturée par une visite de site chez Renault Trucks qui détient environ 20 % du marché ghanéen en 2011 avec plus d’une centaine de véhicules vendus ce qui le place parmi les premiers acteurs. Traditionnellement présent dans le secteur du bois (transport de grumes), l’entreprise oriente aujourd’hui sa stratégie commerciale vers les secteurs du transport d’hydrocarbures, de matières agricoles (cacao, caoutchouc, etc.), du transport local et international de containers et des mines.

Selon François-Xavier THINET, Directeur Afrique chez Renault TRUCKS, « l’entreprise a introduit de nouveaux produits adaptés, comme les modèles  Premium Lander et Kerax MD et développe de nouvelles offres de services. Une concession ouvre en ce mois de novembre 2011 dans la ville portuaire de Tema (Ghana) et un point de service verra le jour en début d’année prochaine à Takoradi (Ghana). Renault Trucks a de forts espoirs de croissance et compte occuper prochainement une position dominante sur le marché ».

Les échanges entre le groupe et la délégation se sont terminés agréablement à la Fondation Berliet, avec la promesse de se revoir dans un futur proche. La délégation ghanéenne conduite par Hanna TETTEH est donc repartie avec des contacts prometteurs initiés entre les entreprises lyonnaises et les entreprises ghanéennes.

La rencontre en images c’est ici !

 

Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à nous contacter :

Préscilia BRAULT
Chargée du développement Économique et International
Tél. 04 78 77 07 11
prescilia.brault@medeflyonrhone.com

 

 

Posté le

  • Nb visites : 14457
Retour en haut de page

Commentaire(s)