logo

26/10/2011

} Panorama économique local au 17/10/2011

logo
La conjoncture économique locale par les branches professionnelles adhérentes du MEDEF Lyon-Rhône

 

BTP Rhône :
Gilles COURTEIX , Président de la Fédération des Entreprises du BTP du Rhône :
« une concurrence particulièrement forte dans notre département »

Bâtiment :

une activité 2011 satisfaisante mais les niveaux de prix sont très dégradés compte tenu d’une concurrence particulièrement forte dans notre département en raison d’une d’activité en baisse dans les départements limitrophes. En 2012, le volume d’activité devrait rester correct mais les niveaux de prix pourraient continuer à se dégrader.

Travaux Publics :

situation correcte en début d’année mais les professionnels ont été fortement impactés par la météo qui a conduit à « consommer » les carnets de commandes. Pour 2012, les perspectives conduisent à envisager une baisse du volume et des dégradations en matière tarifaire. Des incertitudes étant susceptibles d’apparaître après les échéances électorales de 2012,  la Fédération du BTP conseille à ses membres d’adapter leur outil de production, tant concernant la structure de leurs capitaux propres que s’agissant du redéploiement de leurs effectifs. Le renouvellement des marchés, en particulier ceux liés au Plan Climat, nécessitera la formation des collaborateurs à de nouveaux métiers.

 

Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) :
Anne-Sophie PANSERI , Présidente FCE Rhône :
« pas de visibilité sur 2012 »

Parmi les secteurs les plus représentés au sein des FCE, le commerce de proximité connaît des difficultés, notamment le secteur de la décoration. Les agences de communication et d’événementiel n’ont pas de visibilité sur 2012 – L’activité de « Conseil Ressources Humaines » est correcte.

 

Transport (FNTR Rhône et TLF Rhône-Alpes) :

Les professionnels du transport routier constatent un manque de récurrence mensuelle de leur activité. S’agissant du transport maritime, la situation est stable mais complexe compte tenu des déséquilibres observés dans certains pays. Dans le domaine du transport aérien on assiste à une baisse de – 5 % d’activité en 2010 par rapport à 2009. Le transport express de marchandises est en croissance de +7 ou 8% par rapport à 2010. La stabilité du prix de l’énergie est positive pour les professionnels.

 

Métallurgie Rhodanienne :
Gilbert MARCHIOL , Président de la Métallurgie Rhodanienne.

Le fléchissement conjoncturel constaté en juillet se confirme en octobre, même si les plans de charge restent pour l’instant correctement garnis. Pour les mois à venir, les pronostics de croissance ne prévoient pas un redressement de cette tendance. L’attentisme prévaut en matière d’emploi. Le comportement des banques sera décisif dans cette nouvelle période d’incertitude.

 

Automobile (CNPA) :

- Concernant le marché des véhicules légers, le département du Rhône se caractérise par une activité qui se porte beaucoup mieux que le marché national (+ 4 % pour le Rhône VERSUS + 0.3 % en moyenne en France)
- S’agissant des véhicules d’occasion, la concurrence de la « prime à la casse » et les offres des constructeurs ont fortement pesé sur cette branche.
- Service Après Vente : les professionnels constatent une baisse régulière d’activité d’années en années compte tenu d’un parc roulant qui s’est largement « modernisé ». Dans ce secteur, en 2011, la baisse serait de  -3.5 % .
- Salon de l’Automobile : 110 000 entrées (soit 30 000 de moins qu’il y a 2 ans). Les ventes se sont plutôt orientées sur le moyen/haut de gamme

 

Habillement (Mode Habillement Rhône Alpes) :

En Rhône-Alpes la production a baissé de -8% en 2011 par rapport à 2010 et s’est accompagnée d’une hausse de +5% du chiffre d’affaires. Les exportations sont principalement réalisées vers la Chine (+ 69 %), Hong Kong (+ 39 %) et les Émirats. Quant aux importations (+ 11 %), elles proviennent essentiellement de Chine, Bangladesh et Turquie.

 

Banques (Comité local des banques) :
Laurent CHASSAGNAC , Président du Comité local des banques :
« On assiste à une forte croissance du niveau de provisions des banques »

De fortes incertitudes sont constatées chez les clients. Les relations banques/entreprises restent difficiles, et les procédures de sauvegarde en forte hausse dans le Rhône. Les budgets 2012 des clients des banques semblent marqués par de fortes restrictions sur les charges. L’accès au financement pour les entreprises est plus difficile et on peut constater une diminution des prêts inter-bancaires. Par conséquence, on assiste à une forte croissance du niveau de provisions des banques.

 

Nettoyage (SPENRA) :

La croissance est soutenue mais les professionnels sont inquiets, notamment suite à la Loi Fillon. Par ailleurs les acteurs du secteur constatent une augmentation de la concurrence exercée par des collectivités qui contractent de plus en plus avec des régies de quartier (Économie Sociale et Solidaire) qui ne sont pas soumises aux mêmes réglementations fiscales et juridiques que les entreprises privées. Ce phénomène entraîne la perte de parts de marchés et des problèmes liés à l’obligation de reprise du personnel.

 

Textile (UNITEX) :

La profession subit un fort ralentissement du prêt-à-porter moyen et haut de gamme depuis le mois de mai. On constate une morosité ambiante des clients. Malgré ce contexte, on enregistre une toujours très bonne tenue du luxe et de la soierie (dans la région) et une stabilité dans le secteur de la décoration et de l’ameublement. En ce qui concerne les textiles techniques, les carnets de commandes sont bien remplis. Cependant, les professionnels subissent une forte tension sur les matières premières en terme de prix et de qualité. De plus, les ennoblisseurs (teinturiers) sont confrontés à une réglementation de plus en plus complexe, notamment environnementale.

 

Imprimerie (UNIC) :
Pierre TERREAUX , Vice-Président de l’UNIC Rhône :
« des difficultés en matière d’emploi »

Les professionnels connaissent une croissance nulle (+ 0.9 % sur le 1er semestre 2011), un niveau d’activité inférieur de -10 % par rapport à l’activité de 2008 et un recul de -4 % de la production de papier sur le premier semestre. L’activité des professionnels « rotativistes » est très insuffisante ce qui pourrait se traduire par des difficultés en matière d’emplois et de pérennité des entreprises. Pierre TERREAUX rappelle la création, au mois de juin, d’une initiative régionale pour faire la promotion de l’imprimé et du papier, en partenariat avec La Poste et des professionnels du marketing, intitulée « Culture papier ».

 

Cartonnage :

Le secteur a connu une très forte hausse des matières premières comprise entre 26 et 62%. L’activité sur le premier semestre est relativement soutenue mais les professionnels n’ont plus de visibilité depuis la rentrée de septembre.

 

Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) :

Toutes les enseignes commerciales de l’agglomération ont observé une cassure de l’activité depuis le mois de juillet. Le premier semestre a été marqué par une activité correcte voire bonne qui s’est brutalement cassée au début de l’été. Deux exceptions à cette tendance :  la distribution alimentaire dite de « proximité » qui n’a pas observé de décrochage et la distribution sportive pour des raisons tenant aux mauvaises conditions météo du début d’année et à une activité qui s’est corrigée par la suite.

 

Centre des Jeunes Dirigeants :
Gaëtan de SAINTE MARIE , Représentant du CJD :
« on constate une très faible visibilité. Les jeunes entreprises souffrent de problèmes de BFR »

 

Jeune Chambre Économique (JCE) :

Le congrès national des JCE de France aura lieu les 10, 11 et 12 novembre à Lyon avec une conférence sur l’innovation le 10 au soir. Une journée de simulation à l’entretien d’embauche pour les jeunes diplômés est réalisée.

Union des Industries Chimiques Rhône-Alpes :
Gérard GUILPAIN, Président de l’Union des Industries Chimiques Rhône-Alpes :
« retour de la croissance de la production chimique en France »

Faisant suite à une hausse dynamique au premier trimestre 2011, l’activité de l’industrie chimique s’est modérée dès le deuxième trimestre, affichant une stabilité par rapport au trimestre précédent.
En cumul sur le premier semestre 2011, la production chimique reste globalement bien orientée, en hausse de 7 % par rapport à la même période de 2010. Elle a retrouvé, fin juin 2011 un niveau équivalent au dernier pic d’octobre 2007.

Au troisième trimestre, nous assistons à l’annonce d’un fléchissement plus marqué de l’activité avec des contrastes importants suivant les secteurs, donc la tendance d’un ralentissement se confirme.
Néanmoins, le rythme de progression devrait continuer de se modérer au cours de l’année et en 2012.

Posté le

  • Nb visites : 3800
Retour en haut de page

Commentaire(s)